Diarrhée de l'enfant

 

VOTRE ENFANT A LA DIARRHEE

La gastro-entérite est une des maladies les plus fréquentes de l'enfant.

Dans l'immense majorité des cas elle est bénigne, mais il faut la prendre en charge précocément afin d'en éviter les complications, en particulier la déshydratation. Elle repose sur la réhydratation orale (donc sur vous) et non sur les médicaments. Il est important de reconnaître les signes de gravité afin d'accélérer la prise en charge d'urgence.

LES IDEES FAUSSES

La couleur et l'odeur des selles de votre enfant n'ont pas d'importance et ne présentent aucun signe de gravité. Par contre, en cas de présence de sang rouge dans les selles, il faut en informer votre médecin (diarrhée bactérienne possible nécessitant de faire un examen des selles au laboratoire).

La plupart du temps, il n'est pas nécessaire de faire un régime particulier, si possible :

  • il faut continuer l'allaitement ; en cas d'alimentation mixte, favoriser l'allaitement.
  • il faut poursuivre l'alimentation lactée (son lait habituel).
  • il faut poursuivre l'alimentation normale.

Ces mesures maintiennent l'état nutritionnel de l'enfant (très important) et n'ont pas prouvé qu'ils aggravaient la diarrhée. Eventuellement, on peut éviter le aliments gras et très sucrés, préférer les féculents, viandes maigres et les yaourts. Les fruits et les légumes n'ont pas démontré d'effet néfaste.

Ne pas donner de boissons très sucrées qui accentuent la diarrhée. Le coca cola, contrairement aux idées reçues est un mauvais liquide de réhydratation.

On peut donner de l'eau pure si l'enfant continue à recevoir du sel (par l'alimentation). Si l'enfant ne veut pas manger, il faut remplacer l'eau par un liquide de réhydratation (cf plus loin).

Jamais d'eau pure sans autre alimentation chez un enfant qui a la diarrhée ! (donner une solution de réhydratation dans ce cas)

La diarrhée de votre enfant étant très probablement d'origine virale elle disparaîtra spontannément en quelques jours. Le traitement principal consiste à éviter qu'il se déshydrate et donc de lui donner à boire et à manger. Les médicaments n'ont quasiment aucun intérêt ici, sauf dans certains cas très rares de diarrhées bactériennes.

QUAND DONNER DES LIQUIDES DE RÉHYDRATATION ?

  • Quand votre enfant refuse l'alimentation habituelle, vous pouvez la remplacer par des liquides de réhydratation vendus en pharmacie qui ont tous des propriétés voisines. (Adiaril°, Alhydrate°, Blédilait RO°, GES 45°, Hydrigoz°, Lyrten°, Picolite°), un sachet dans 200 ml d'eau.
  • Ces liquides ne font que remplacer l'apport en eau et en sels minéraux dont l'enfant ne peut se passer longtemps, mais n'ont pas les valeurs nutritionnelles nécessaires à sa croissance.

La solution de réhydratation doit être proposée fréquemment, sans forcer.

La solution de réhydratation peut donner de façon transitoire une accentuation modérée et sans gravité de la diarrhée.

Les solutions de réhydratation sont aujourd'hui remboursées par la Sécurité Sociale.

On peut proposer à la place de la bouillie de riz (plutôt que l'eau de riz) :

    • Bouillie de riz:
    • 50 à 60 grammes de riz sec à faire cuire dans une eau de cuisson non salée, mixer le riz cuit dans 1 litre d'eau, ajouter 1/4 de cuillère à café de sel et un peu de jus de citon.

QUE FAIRE EN CAS DE VOMISSEMENT ?

Les médicaments contre les vomissements ne sont pas forcément nécessaires, il suffit en général de fractionner les repas et donc de donner de petites quantités.

Par exemple, on peut donner une cuillère à café de liquide par minute, ce qui permet de faire absorber environ 150 à 300 ml en 1 heure. Si l'enfant ne présente pas de signe d'alarme, et s'il refuse l'alimentation, il ne faut pas le forcer, un enfant déshydraté refuse rarement les potions, même si elles n'ont pas bon goût, par contre il faut les lui proposer régulièrement

LES SIGNES D'ALARME

  • température élevée
  • soif importante
  • selles très abondantes
  • vomissements
  • pas d'urine dans la couche

Il faut reconnaître les signes précoces qui font craindre un risque de déshydratation, d'autant plus que votre enfant est petit. Ces signes ne doivent pas vous paniquer, mais simplement vous conduire à proposer tout de suite une solution de réhydratation, avant même la consultation du médecin